Que faut-il absolument mettre dans son sac de grimpe ?

Que ce soit pour une séance en salle ou en extérieur, il est important de bien se préparer et de connaître l’équipement nécessaire à ne pas oublier. Vous pourrez ainsi partir serein pour cette aventure verticale.

Nous avons détaillé ces équipements en fonction de votre aventure, alors choissisez votre destination :

  • Partir grimper en salle
  • Partir grimper des blocs en extérieur
  • Partir grimper en falaise
  • Partir grimper en grande-voie

À vos marques, prêts, partez !!!

Que faut-il apporter lors de votre séance en salle ?

S’il s’agit d’une séance d’essai et que vous n’avez jamais ou très peu pratiqué l’escalade vous n’avez besoin de rien. Apportez (ou venez directement avec !) simplement vos habits de sport et la salle vous accompagnera dans le matériel qu’il vous manque. Tout vous sera proposé à la location ou à l’emprunt. Vous pourrez ainsi essayer l’escalade sans contraintes.

En salle de blocs

Les salles de blocs sont l’endroit idéal pour débuter l’escalade car les tapis de chutes au sol vous permettent de grimper sans corde. La hauteur maximale est de 4.5 mètres et vous pourrez désescalader facilement en prenant toutes les prises. Si vous aimez cette discipline, le matériel dont vous aurez besoin se limite donc à votre paire de chaussons d’escalade (loué sur place ou acheté).

En salle de voies

La pratique de l’escalade en voies, avec des cordes, nécessite obligatoirement un apprentissage des manipulations de sécurité. Vous pourrez en parler avec votre club ou votre salle afin de faire valider que vous connaissez bien ces manipulations. Il existe aussi des salles mixte, qui vous proposeront des voies et des blocs.

Votre kit essentiel sera le suivant :

  • Chaussons d’escalade
  • Baudrier
  • Système d’assurage et mousqueton de sécurité,
  • Les cordes sont généralement déjà sur place mais il existe des salles où vous devez apporter votre propre corde.

Nos conseils

Nous vous conseillons de vous rapprocher d’un club d’escalade. La proximité du lieu est un critère essentiel pour avoir le temps de grimper régulièrement. Grâce à ce club, vous pourrez apprendre le nécessaire pour grimper en toute sécurité et à prix réduit.

Sur le choix des chaussons, commencez par une paire confortable, afin de pouvoir grimper plus longtemps, tout en évitant les ampoules et autres douleurs.

Que faut-il apporter lors de votre séance d’escalade en extérieur ?

Renseignez-vous sur le secteur où vous allez ! En achetant le topo-guide d’escalade du secteur, vous pourrez ainsi contribuer directement à l’entretien de cette zone.

Les essentiels

  • Vos chaussons d'escalade les plus confortable
  • Votre eau, nourriture et des habits adapté à la météo et au climat
  • Votre papier toilette, attention à la protection du milieu naturel
  • Votre topo-guide du secteur

En plus de ces essentiels, il faudra y ajouter d’autres éléments, en fonction de ce que vous allez pratiquer.

L’escalade en bloc extérieur

Avez-vous déjà vu des tortues géantes en pleine fôret ? Ce sont bien sûr les grimpeurs de blocs qui portent sur leur terrain de prédilection avec leurs crash-pads !

Il existe aussi l’Urban Climbing, ou escalade en bloc dans la ville. Cette discipline n’est pas acceptée partout car l’usage de la magnésie et des chaussons ont tendance à dégrader les bâtiments et les rochers. De même, vous pourrez trouver des blocs au dessus de l’eau : psycho-bloc ou Deep Water Solo DWS. L’avantage, vous n’aurez pas besoin de crash-pad, mais plutôt d’un très bon moral !

Que faut-il apporter pour faire du bloc en extérieur ?

  • Les essentiels (voir ci-dessus)
  • Un tapis de chute, le crash-pad

Les bonnes pratiques

  • Utilisez de la colophane (résine de pin, pof) plutôt que de la magnésie
  • Brossez les prises après votre passage
  • Essuyez vos pieds avec un chiffon ou un tapis afin de limiter l’abrasion entre vos chaussons et le rocher
  • Vérifiez que vous grimpez au-dessus du crash-pad et qu’une personne est prête à vous réceptionner en cas de chute

Nos conseils

  • Ne négligez pas votre échauffement ! Minimum 15 minutes !
  • Connaissez votre niveau afin de vous faire plaisir
  • La chute fait partie de l’escalade en bloc, mais regardez autour de vous afin d’éviter de vous blesser en chutant (personnes, racines, cailloux, etc).

L’escalade en falaise - couenne

Passer une journée au bord d’une falaise est toujours un plaisir. Peu importe votre niveau et la météo, l’air contient moins de magnésie et les paysages ne vous décevront pas. Faire de la voie d’une longueur (nommée aussi couenne) est à la portée de tous. Vous pouvez choisir des secteurs écoles ou bien un secteur plaisir et progression.

Si vous pensez que l’escalade en falaise est réservée aux personnes expérimentées, ce n’est pas le cas. Les seuls pré-requis dont vous avez besoin sont les manipulations de sécurité de base. Si vous savez bien assurer, grimper en tête et que vous savez comment installer un relais en haut de la voie, alors laissez-vous tenter par cette expérience.

Que faut-il apporter pour faire de la couenne ?

Le minimum :

  • Les essentiels (voir ci-dessus)
  • Une corde, de préférence à simple de 70 mètres
  • Un baudrier et un casque par personne
  • Un système d’assurage + mousqueton de sécurité
  • Des dégaines, entre 10 à 14 selon les secteurs
  • Une longe + 2 mousquetons de sécurité pour pouvoir installer le relais en haut de la voie
  • Votre binôme ou vos partenaires de grimpe et leur bonne humeur !

Les bonus

  • Lunettes d’assurage
  • De bonnes chaussures de marche d’approche mais aussi pour assurer, pour votre confort et pour la sécurité du grimpeur
  • Un sac à corde à poser sur le sol pour mieux protéger la corde de la poussière et de la terre

Nos conseils

  • N’oubliez pas l'échauffement !
  • Faites un noeud en bout de corde. Vérifiez la quantité de dégaines
  • Dérouler la corde avant utilisation pour qu’elle file bien dans le sens de la grimpe
  • Si vous débutez, choisissez un secteur école, avec des voies faciles afin d’être à l’aise sur le rocher. N’allez surtout pas dans votre niveau “de travail” ni celui que vous grimpez en salle. Le choix est facile, à la lecture du topo, pour vos premières voies en falaise extérieure, choisissez simplement les voies les plus faciles
  • Soyez attentifs au matériel déjà présent sur le secteur (les points de progressions, les relais) et soyez critiques. Un doute sera toujours justifié et justifiable. Parlez-en avec vos binômes.

L’escalade en grande voie

La grande voie reste avant tout LE terrain d’aventure de l’escalade. C’est similaire à une randonnée verticale. Elle dure souvent plusieurs heures et nécessite plus de préparation. Mais ne vous inquiétez pas, il y a des grandes voies pour tous les niveaux d’escalade.

Que faut-il apporter pour faire de la grande voie ?

Le minimum :

  • Les essentiels (voir ci-dessus)
  • Les cordes, de préférence deux cordes à double de 50 mètres
  • Un baudrier et un casque par personne
  • Un système d’assurage réversible
  • Des dégaines, entre 10 à 14 selon les voies
  • Une longe
  • 5 mousquetons de sécurité, pour la longe, le relais, le système d’assurage en réversible
  • Une cordelette pour les rappels. Elle vous servira pour faire un noeud auto-bloquant
  • Votre binôme ou vos partenaires de grimpe !

Les bonus

  • Plusieurs sangles, de différentes tailles, c’est très léger et vraiment polyvalent. Vous pourrez relier les relais qui ne le sont pas, ou bien les utiliser pour faire un point supplémentaire sur un arbre par exemple
  • Une lampe frontale, très utile en cas de pépin, embouteillage sur la voie, ou démarrage tardif
  • Une longe asymétrique est un plus, elle peut vous permettre d’être au relais tout en installant votre rappel dans la deuxième partie, plus courte, de la longe
  • De bonnes chaussures de marche d’approche
  • Une flûte; comme Sean Villanueva O’Driscoll !

Nos conseils

  • Si vous avez encore des doutes sur comment installer un relais, comment assurer depuis le relais, ou sur l’installation d’un rappel, vous devriez encore pratiquer avant de vous lancer. N’hésitez pas à demander à des guides d’escalade ou à votre club de revoir les manipulations ou bien de grimper avec une personne plus expérimentée.
  • Si les deux points du relais ne sont pas reliés, et que vous n’avez pas de sangle, vous pourrez toujours faire un relais avec vos cordes d’escalade. En reliant les deux points avec la corde et des noeuds de cabestan, vous pourrez assurer le ou les seconds.
  • Si c’est votre première fois avec les cordes à double, alors il est important d’aller sur une grande voie dont le niveau est abordable pour vous. L’assurage et même l’escalade en cordes à double nécessite un temps d’adaptation.
  • Préparez votre itinéraire, c’est-à-dire, l’approche, l’escalade, et le retour et estimez la durée de réalisation.
  • N’allez jamais dans votre niveau maximum. La grande voie comporte souvent un engagement plus important que l’escalade d’une longueur.
  • Échangez avec votre binôme sur les termes que vous utilisez en grimpant.
  • Avoir une poche à eau, type Camel Bag, permet de boire rapidement et facilement !
  • Posez des questions aux locaux, ils connaissent généralement bien les secteurs et vous donneront des indications souvent plus précise que les topos-guide parfois un peu mystérieux : au deuxième sapin caractéristique, prenez à gauche. En effet, “L’aventure, c’est l’aventure”.

Nous espérons que toutes ces informations vous auront été utiles et vous souhaitons, au nom de toute l’équipe de Vertical-Kit, de belles voies et de la joie et bonne humeur sur les parois !

Vertical-Kit